Nickel et l’Adie : Deux partenaires historiquement engagés pour l’inclusion financière

l'offre chrome : le premium de Nickel

Nickel et l’Adie ont signé une convention de partenariat pour unir leurs forces en faveur de l’inclusion financière et sociale en France.

L’Adie et Nickel ont en commun leur engagement pour rendre accessibles des services financiers fondamentaux à des personnes en situation de précarité ou d’exclusion sociale et économique. Depuis 4 ans, Nickel lutte contre l’exclusion bancaire grâce à une offre qui repose sur trois fondamentaux : l’accessibilité, la technologie et la bienveillance. Nickel offre une identité bancaire à tous en 5 minutes et 7 jours sur 7 grâce à son réseau de distribution unique de buralistes. Quant à l’Adie, elle accorde depuis 30 ans des microcrédits à des personnes éloignées de l’emploi et n’ayant pas accès au crédit bancaire, dont 45% vivent sous le seuil de pauvreté.

A l’image de Nickel, nous plaçons l’émancipation des individus grâce à l’accès aux services financiers au coeur de notre action. Grâce à ce partenariat nous pourrons notamment proposer une alternative efficace aux personnes que nous finançons, qui n’ont souvent pas accès, dans le système bancaire classique, à tous les services bancaires dont ils auraient besoin. »

explique Lucie Louvet, responsable du développement à l’Adie.

A travers ce nouveau partenariat, Nickel référencera désormais l’Adie auprès de ses clients particuliers n’ayant pas accès au crédit bancaire, désireux de créer ou développer leur entreprise ou encore de financer un besoin de mobilité en lien avec un projet professionnel. De son côté, l’Adie informera son public de l’existence des services et fonctionnalités innovantes de Nickel pour les personnes dotées de peu de ressources.

Un partenariat pour innover ensemble en faveur de l’emploi et l’inclusion sociale

Dans un contexte économique qui maintient de façon chronique 10% de la population éloignée de l’emploi, la convention de partenariat entre Nickel et l’Adie marque une volonté commune de trouver des solutions concrètes à la pauvreté et l’exclusion, en offrant au plus grand nombre la possibilité de retrouver le contrôle de leur argent, de leur vie professionnelle et sociale.

En rendant accessible le microcrédit aux publics éloignés de l’emploi et du système bancaire, l’Adie défend le droit à l’initiative économique pour tous et permet à chacun de créer sa propre activité, quels que soient son statut social, son niveau de formation ou l’état de ses finances.

Si 16 000 personnes ont ainsi pu créer ou développer une entreprise en 2017, près de 5 000 personnes ont également sollicité l’Adie pour financer des besoins essentiels, souvent liés à la mobilité, indispensable afin de pouvoir accéder à un emploi salarié.

L’Adie encourage tous les porteurs de projets, qu’ils souhaitent créer une entreprise ou reprendre le chemin d’un emploi salarié. Chez Nickel, nous accompagnons des personnes éloignées du système bancaire classique mais aussi de l’emploi. Nous sommes ravis de pouvoir nous associer à l’Adie et de contribuer à faciliter la vie des porteurs de projet de création ou de retour à l’emploi en leur proposant une gestion plus simple de leurs comptes personnels. »

ajoute Camilla Corri, Responsable des partenariats de Nickel.

A propos de l’Adie

Reconnue d’utilité́ publique, l’Adie est une association qui aide les personnes exclues du marché́ du travail et qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique à créer leur entreprise, et donc leur emploi, grâce au microcrédit. Pionnière du microcrédit en France et en Europe, l’Adie en est l’acteur majeur. L’Adie accompagne par ailleurs les porteurs de projet afin de les soutenir en amont et en aval du lancement de leur micro entreprise pour en garantir la pérennité. Depuis sa création en 1989 par Maria Nowak, l’Adie a financé 145 000 entreprises. Présidée par Frédéric Lavenir, elle a financé en 2017 plus de 21 000 personnes et ainsi permis la création de 250 emplois par semaine. Le taux de pérennité de ces entreprises après 2 ans est de 76%, et le taux d’insertion des personnes financées après deux ans est de 84%.

source : communiqué de presse – Nickel

A lire également