Entretien avec l’AFCNB

Avec l’arrivée des néo-banques, on a également vu l’arrivée de nombreux groupes dédiés à ces offres sur les réseaux sociaux. Parmi tout ces groupes, l’un d’entre eux se démarque plus particulièrement. Passant de simple groupe à un statut plus officiel, l’AFCNB (Association Française des Communautés Néo-Banques) se veut aujourd’hui le porte voix de nombreux utilisateurs des néo-banques. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec son secrétaire.

Patrice, tu es secrétaire de l’Association Française des Communautés Néo-Banques. Avant de rentrer dans le vif du sujet, peux-tu te présenter ?

Bonjour David, donc moi c’est Patrice, je suis électrotechnicien, j’ai 39 ans et j’habite entre Lyon et Grenoble. Je suis passionné par l’informatique et plus récemment je m’intéresse aux néo-banques »

Maintenant que l’on se connait mieux, peux-tu nous présenter l’association ? Son rôle, depuis quand existe t’elle, pourquoi existe t’elle, son historique…

Donc l’association dont je suis le secrétaire, s’appelle actuellement l’AFCNB (Association Française des Communautés des Néo-Banques) mais ce n’a pas toujours été le cas.

A sa création en janvier 2017 l’association s’appelait « Communauté Nickel », puisqu’à l’époque de sa création, nous ne gérions qu’une seule communauté, celle de Compte-Nickel. Elle a été créée pour légitimer et poser une structure juridique autour de la communauté Facebook en place depuis plusieurs années. Mais avec l’explosion des Néo-Banques depuis, nous avons décidé en AG en novembre 2017 de renommer l’association et de l’étendre à toutes les Néo.

Notre but est de conseiller, orienter et éventuellement défendre les clients/futurs clients de néo-banques.

Je sais que vous échangez régulièrement avec les clients des différentes néo-banques sur les réseaux. Quelles sont les principales doléances des clients, les problèmes récurrents ?

Les problèmes sont souvent les mêmes, enfin si on peut appeler ça des problèmes pour certains sujets, parmi les questions récurrentes, on peut parler des délais de virements, les prises de cautions par les distributeurs de carburants, l’apparition d’opérations en doubles, … et ces cas sont semblable sur toutes les néo.

De la même manière que vous échangez avec les clients, je suppose que vous avez aussi des contacts réguliers avec les équipes des néo-banques ? Comment qualifierais-tu ces relations ?

Effectivement, nous échangeons plus ou moins régulièrement avec certaines néo, pas toute encore, il n’est pas aisé de trouver le bon contact. Les relations sont très cordiales en général et le « travail » fourni par notre association est apprécié par les néo en règle générale.

Après historiquement nos relations avec Nickel sont beaucoup plus soutenues qu’avec les autres, puisque notre « relation » remonte à plusieurs années déjà.

Quels sont aujourd’hui les « actions d’éclats » que l’on peut attribuer à l’association ?

On a fait une grosse action en décembre 2017 avec une lettre recommandé envoyée à Nickel suite aux trop nombreux disfonctionnements qu’il y avait à l’époque. Lettre qui a été relayée par certains médias. Cela a poussé Nickel à nous recevoir dans leurs locaux et nous avons pu nous entretenir avec Hughes Lebret ( un des fondateurs de Nickel ).

Tu es toi-même client de plusieurs NB, quels sont tes critères pour souscrire à une offre ? Es-tu un adepte du « tout gratuit » ou trouves-tu normal de payer pour certaines prestations ?

Je possède actuellement 3 comptes en néo-banque, mon principal chez Nickel et sinon j’ai N26 et Max, j’ai aussi suivi la préinscription chez swoon.

A titre personnel, pour mon compte principal le tout gratuit n’est pas mon critère principal. La preuve, je paye mon compte Nickel. Les autres néo que j’ai prises, c’est surtout pour tester et là le gratuit est important, puisque je n’ai pas les moyens d’entretenir 50 comptes juste pour tester.

En fonction de tout ce que tu lis sur les communautés, des demandes clients, décris-nous la néo-banque idéale.

Pour moi la néo-banque idéale, devra être moteur d’innovation et proposer des services inédits. Il va de soi qu’elle devra proposer le sans contact, le paiement mobile, mais aussi un suivi temps réel et en option des crédits/épargnes, ce qui permettrait à de nombreuses personnes de se séparer définitivement de la banque traditionnelle.

Comment vois-tu l’avenir de l’association ? Quels sont vos projets ? Vos prochains évènements ?

L’association va continuer ce qu’elle a commencé, pour moi nous sommes des pionniers, et nous avons démarré notre activité en même temps que l’avènement des néo-banques. Nous avons plein de projets en tête, comme organiser des rencontres avec nos membres, organiser des jeux pour animer les communautés, … je ne peux évidemment pas tout dévoiler, il faut garder des surprises !

A lire également